Mon blog-notes pour vous parler du métier de traducteur, mais aussi et de manière plus générale de la langue française, de son étymologie, de sa littérature, de sa traduction, de ses expressions et d'un tas d'autres surprises.
N'hésitez pas à donner votre avis en cochant les cases sous chaque billet.

vendredi 1 juillet 2011

How to get rid of plain text tags in your translation memory? (Trados Studio 2009 trick)

I am not used to write in English, especially not for this blog. But I thought I had to deliver the explanation to this trick in the most universal way to other Trados Studio 2009 users because some of you may also have to face this problem. It happens sometimes, when you are using a translation memory (TM) provided by a customer, or even your own TM, that some translation units (TU’s) display strange code like the one hereunder:
<cf size="12" complexscriptssize="12" bold="on" underlinestyle="single">Marketing & Sales</cf>
It doesn’t need to be an IT engineer to understand that the <cf> thing is the plain text display of the tags used with CAT tools which give indications about text formatting. But why are those tags displayed in plain text and aren’t they recognised – as usually – as normal tags?

mardi 18 janvier 2011

La journée idéale d’un traducteur

Les jours se suivent et se ressemblent… à un certain point. Comme tout le monde, les traducteurs aussi connaissent des jours fastes et des jours néfastes, des jours où tout va bien et, pardonnez-moi l’expression, des journées de m… En passant d’un extrême à l’autre, je vous propose ici de découvrir une journée type de mon quotidien. Enfin, une journée idéale, comme j’aimerais qu’elles le soient toutes, et son pendant, la journée qui démarre mal et qui se termine encore moins bien. Si vous êtes vous aussi traducteur indépendant, vous vous reconnaîtrez sûrement dans quelques passages.

lundi 17 janvier 2011

Questions-réponses : les idées reçues sur les traducteurs

La plupart des conversations avec des gens qui l’on rencontre sont ponctuées par cette question cruciale : « Quel est ton métier ? ». Elle ouvre généralement une série d’autres questions qui servent à affiner l’opinion que l’interlocuteur doit se faire de votre profession.
On demande rarement à un plombier ou à un agent des forces de l’ordre en quoi consiste son métier. À tort, selon moi, car les activités dans ses professions sont pourtant assez diverses. En revanche, pour certains métiers, moins répandus ou plus récents (les fameux nouveaux métiers), la curiosité l’emporte. La profession de traducteur, bien qu’ayant énormément évolué ces dernières décennies sur le plan de la technologie et des services offerts, est pourtant très ancienne. Cependant, je n’échappe pas à certaines questions qui, au fur et à mesure des rencontres, ne varient guère et qui laissent transparaître tous les clichés auxquels mes congénères et moi-même sommes exposés. En voici un florilège.
Tu es traducteur, alors…

Followers