Mon blog-notes pour vous parler du métier de traducteur, mais aussi et de manière plus générale de la langue française, de son étymologie, de sa littérature, de sa traduction, de ses expressions et d'un tas d'autres surprises.
N'hésitez pas à donner votre avis en cochant les cases sous chaque billet.

vendredi 11 septembre 2009

Au niveau du vis-à-vis de dans le cadre de ...


Ces locutions-là sont au langage ce qu’Eric et Ramzi sont à l’humour : des plaies.
En guise d'exemple, penchons-nous sur ce petit condensé de déclarations de ce délégué syndical (transcription au mot-à-mot que j'avais faite lors d'une réunion) :


« […] ces trois points à distribuer vis-à-vis des gens qui font de la manutention au niveau de chez Delhaize »

ou encore (et du même) :

« Et donc ma question va aussi bien vis-à-vis du Service, je dirais, de la Médecine du Travail, aussi vis-à-vis, effectivement, du Service Interne de Prévention, donc des conseillers en la matière, dans le cadre, effectivement, de leurs recommandations, qu’ils font, dans le cadre, effectivement, des visites approfondies, des visites spontanées, je ne sais tout quoi, hein, parce que … »

Parfaitement ! Une question vis-à-vis de quelqu'un dans le cadre des recommandations faites dans le cadre de visites ! Au niveau de l’intelligibilité, je propose de bannir ces expression du cadre du vocabulaire courant et d'interdire au prolos de se « recauser » comme dit mon père en parlant de ceux qui éructent plus haut que vis-à-vis de leur cul.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Followers